Au premier semestre 2023, la SGCI réalise un bénéfice historique de 44,450 milliards FCFA pour un chiffre d’affaires de 121,661 milliards FCFA

Aymeric Villebrun et son comité direction se sont montrés confiants, quant aux résultats attendus pour 2023
91 / 100

Aymeric Villebrun et ses équipes bien partis pour présenter un beau bilan

IMG 2514
Le public présent pour prendre connaissance des chiffres de la SGCI et entendre les explications d’Aymeric Villebrun et ses équipes

Ce mardi 12 septembre 2023, en milieu de matinée, dans une salle du Novotel Hôtel du Plateau, Abidjan, la SGCI, leader du marché bancaire en Côte d’Ivoire, s’est prêtée au jeu de la transparence. Lors de cette communication financière, organisée en collaboration avec Sika Finance, Aymeric Villebrun, épaulé par des membres de son Comité de Direction, a détaillé les excellents chiffres réalisés par son institution, au premier semestre 2023, et a expliqué, en substance, les raisons de cette réussite prometteuse pour sa clientèle, ses partenaires, ses actionnaires et l’économie Ivoirienne, dans un contexte miné par une succession de crises, à la presse et à des spécialistes du domaine.

Une crise en entraîne une autre. Après la Covid-19, d’autres chocs majeurs sont venus miner l’économie mondiale. Augmentation de la pression terroriste, sophistication de la cybercriminalité, instabilités socioéconomiques, mouvements inflationnistes, durcissement des politiques monétaires, néobipolarisation, bref…

Le monde change, ramenant, avec lui, son florilège de nouveaux challenges. Dans ce climat de contrition de l’épargne (privée comme publique), la loi du plus fort est obsolète. Ce qui prime désormais, c’est l’adaptabilité ! Si en 2023, l’activité économique globale connaît un ralentissement continu, l’établissement bancaire dirigé en Côte d’Ivoire par Aymeric Villebrun, lui, ne semble pas connaître la crise.

Au 1er semestre 2023, l’établissement bancaire et financier a fait 58% de bénéfice de mieux qu’au 1er semestre 2022 !

IMG 2513
Aymeric Villebrun au centre et son Comité de Direction

Dans la lignée d’une croissance maintenue ces 02 dernières années, dans un brouillard d’éventualités, l’institution pilotée par Aymeric Villebrun a réalisé des performances commerciales et financières records, au premier semestre 2023. Effectivement, au 30 juin 2023, elle affiche un bilan solide. Un bilan matérialisé par un bénéfice de 44,450 milliards FCFA (soit près de 2,5 milliards FCFA de plus que sur tout son exercice 2018), en élévation de 58,44% comparé aux données arrêtées fin juin 2022, et un chiffre d’affaires de 121,661 milliards FCFA (+18%). Le tout pour un total bilan de 3.190 milliards FCFA (+4%)

Ces chiffres, réalisés par la banque soixantenaire chapeautée par Aymeric Villebrun depuis 2018, sont le fruit de plusieurs facteurs. Tout d’abord, sa solidité financière. Une solidité reposant, en l’occurrence, sur une enveloppe de fonds propres confortable, apte à lui assurer une certaine sécurité, non-négligeable en ces temps troubles, et à soutenir l’accroissement de ses encours et son bilan. Et, en outre, à même de lui garantir la confiance des marchés. Une confiance, en l’espèce, accrue, puisque, au 30 juin 2023, son ratio de solvabilité était de 15,7%, en amélioration de 2,38 points de pourcentage par rapport à fin juin 2022. Soit une marge appréciable de 4,2 points de pourcentage entre son ratio de solvabilité et le minimum réglementaire (11,5%).

En deuxième lieu, la liquidité du bilan. À la fin du premier semestre 2023, elle reste indéfectible, avec des encours de crédits de 2.266 milliards FCFA et des dépôts de 2.566 milliards FCFA, la rendant, par là même, largement capable de pourvoir à son autofinancement. Son portefeuille crédit, relativement sain et bien diversifié, est stable. Il affiche un taux de dégradation du portefeuille, en légère baisse, à 7% (contre 8% en juin 2022) et une encourageante couverture des créances en souffrance par des provisions à plus de 93%.

Ensuite, la bonne dynamique commerciale. Sous la houlette d’Aymeric Villebrun, la SGCI maintient sa position de leader sur le marché bancaire Ivoirien. Ses encours de crédits progressent de 15%, tandis que ses dépôts demeurent quasi stables sur une année glissante. De plus, selon les statistiques de l’APBEF-CI (Association Professionnelle des Banques et Etablissements Financiers de Côte d’Ivoire) divulguées en avril 2023, il ressort que les parts de marché des crédits et des dépôts de la SGCI s’établissaient, respectivement, à 19,5% et 16,6% à fin avril 2023.

Le chiffre d’affaires de la SGCI a connu une hausse de 18% au 1er semestre 2023 comparé à celui enregistré au 1er semestre 2022

IMG 2516
Aymeric Villebrun entouré de ses principaux directeurs

En quatrième lieu, le nerf de la guerre, le chiffre d’affaires ! Au terme des six premiers mois de l’année 2023, le Produit Net Bancaire (PNB) de la structure dont Aymeric Villebrun à la charge a atteint 121,661 milliards FCFA, soit une belle progression de 18% comparée à celui constaté au 30 juin 2022 et une avancée également significative des revenus liée, d’une part, à la hausse des produits issus de son activité d’intermédiation (+21%) et, d’autre part, à la bonne dynamique des commissions sur les activités bancaires (+13%).

Concernant les frais de gestion sous-jacents, ils demeurent contenus et ressortent à 50,730 milliards FCFA, en hausse de 7% par rapport à la même période en 2022 (47,331 milliards FCFA). La maîtrise des coûts est bonne. Elle se manifeste par un effet ciseaux très positif (+11 points de pourcentage) et une amélioration du coefficient d’exploitation à 41,7%, en amélioration de 4,2 points par rapport à juin 2022 (45,9%).

Seul bémol : Le Coût Net du Risque (CNR). Sur le premier semestre 2023, il est estimé à 16,901 milliards FCFA, en forte baisse comparé au premier semestre 2022, et se contient à 167 points de base des encours moyens de crédits, avec un faible niveau de défaut, grâce à la louable qualité du portefeuille de crédits, mais reste un point sur lequel Aymeric Villebrun et les autres dirigeants de Société Générale Côte d’Ivoire devront s’attarder.

Parmi les autres actions qui ont contribué à ces chiffres louables présentés par Aymeric Villebrun et ses proches collaborateurs, tout d’abord, l’engagement de la SGCI à soutenir, de manière général, le Plan National de Développement (PND), ainsi que l’industrialisation et la rentabilité de l’économie Ivoirienne avec, en tête de liste, son agriculture.

A cela, il faut ajouter un maillage du territoire, toujours en expansion, une stratégie omnicanal reposant sur la digitalisation de ses produits et services et une culture d’entreprise axée sur le service à la clientèle menée par Aymeric Villebrun et ses équipes. Sans oublier, une forte activité RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises), avec une rétribution principalement dirigée vers l’insertion professionnelle des femmes et des jeunes, l’éducation, le sport, la culture de l’Excellence et les arts contemporains. Le tout, essentiellement, porté par sa fondation qui a vu le jour en 2022.

D’ailleurs, sur ce chapitre, il faut rappeler que pour les 50 ans de la Pyramide, la fondation de l’établissement bancaire et financier géré par Aymeric Villebrun a accompagné la réalisation d’une fresque géante sur la façade du bâtiment intitulée Demain est déjà né.

Elle soutient, également, des orphelinats sur le territoire Ivoirien, dont 04 à plein temps, en besoins en tout genre. Toutefois, l’un des défis majeurs, que la SGCI entend surmonter, est celui d’une montée en compétence plus accrue de ses collaborateurs. C’est pourquoi, en interne, elle a mis en place des formations, pour son personnel et ses équipes managériales, et est aux côtés de l’INPHB (Institut National Polytechnique Félix Houphouët-Boigny) sur sa chaire Data Science, afin de contribuer à résorber la pénurie mondiale en data analysts et scientists, pour une meilleure gestion des données.

Sur les 06 derniers exercices, la banque a réinvesti 200 milliards FCFA en fonds propres

DeiUj64WAAAKrv7
Aymeric Villebrun, Directeur Général de Société Générale Côte d’Ivoire

Revenant sur le résultat de ce premier semestre, Aymeric Villebrun a indiqué : « (…) Sur ces 06 dernières années, nous avons réinvesti 200 milliards sur fonds propres. En 05 ans, notre indicateur commercial a doublé pour s’établir à 3.200 milliards FCFA. Notre portefeuille titres, lui, de 500 milliards FCFA, en 2022, est passé à 618 milliards FCFA en 2023 (…) Notre fonds commercial croît, en moyenne, de 8% par an et nos frais généraux sont en évolution de 7%, en cohérence avec nos investissements (…)

Notre force, c’est une activité en équilibre, répartie sur tous nos métiers : Le retail, le corporate, les PME et le financement des Partenariats Public Privé (…) Les PME représentent, actuellement, chez nous, environ 10% de parts de marché sur les engagements, contre 6% il y a 05 ans (…) »

Poursuivant son propos, Aymeric Villebrun a commenté la croissance inédite que connait la filiale Ivoirienne de la Société Générale : « Ces dix dernières années, la Côte d’Ivoire connaît une croissance exceptionnelle. Sur un marché bancaire peu évolué, le marché bancaire Ivoirien croît plus vite que l’économie et Société Générale Côte d’Ivoire croît plus vite que le marché Ivoirien. Aujourd’hui, nos principaux défis sont l’accroissement de la compétence disponible sur le marché de l’emploi (qualité de la ressource humaine) et, le carburant de notre croissance, le maintien de la confiance de nos actionnaires, partenaires et de notre clientèle qui nous permettent de maintenir un niveau de fonds propre conséquent. »

Dans l’ensemble, la Société Générale Côte d’Ivoire accomplit un premier semestre 2023 remarquable, avec un résultat net record de 44,450 milliards FCFA (+58%) contre 28,058 milliards FCFA sur la même période de l’année précédente. Ce résultat, qui correspond, d’ores et déjà, à 60% du bénéfice dégagé sur l’exercice 2022, est le fruit d’une dynamique commerciale soutenue, ainsi que d’une maîtrise des frais généraux et du risque. Cela laisse, en tout état de cause, présager d’un bilan annuel inédit pour la SGCI, pour le plus grand bonheur des marchés, de sa clientèle, de ses partenaires et de ses actionnaires.

En 2023, la banque conduite par Aymeric Villebrun a reçu, de Global Finance Côte d’Ivoire, l’Award The Best Bank For SMEs. Elle a, également, été primée, pour la 6 ème année consécutive, meilleur fournisseur pour les opérations de change, par la magazine Global Finance, et élue meilleure banque de Côte d’Ivoire par EUROMONEY. GCR RATINGS et BLOOMFIELD lui ont attribué la note AA+. Au 06 septembre 2023, son action à la BRVM se situait à 16.315 FCFA, la hissant, ainsi, à date, au rang de deuxième meilleure performance de l’année 2023, à la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM).

KOFFI-KOUAKOU Laussin