Agnibilékrou/ Entrepreneuriat : Le représentant départemental du cercle des jeunes entrepreneurs, investi

TOF AGNIB
52 / 100

Le représentant départemental du cercle des jeunes entrepreneurs, Lamine Kamagaté a été investi ce jour  lors d’une cérémonie à Agnibilékrou sur l’espace de la cour royale. Parrainée par Armel Bertrand Assemien , conseiller municipal à Cocody, cadre et fils du département assisté du président d’honneur prince André Kouacou TANO Administrateur des services Financiers à la direction générale des Impôts également cadre et fils du département et sous le patronage de sa Majesté Tigori Gnamin, Roi du Djuablin, plusieurs composantes de la population y ont pris part avec la présence remarquée de Goly sangoh, directeur départemental de la promotion de la jeunesse, de l’insertion professionnelle et du service civique représentant la tutelle. Bien avant l’intronisation, deux conférences ont été prononcées. D’abord par le président national du cercle des jeunes entrepreneurs de Côte d’ivoire, Guillaume APPO Kouakan qui a souligné dans son intervention qu’entreprendre c’est créer ce qui n’existe pas. Et d’ajouter qu’une association c’est une entreprise. Et que ne  le sachant pas, dès que l’on la crée, elle tombe par manque de formation en gestion d’entreprises.

A ce titre, il a rassuré le public à majorité féminine représentant différentes associations féminines qu’elles pourront bénéficier des formations à leur dispensées dans le but de les aider à promouvoir leurs activités respectives. La deuxième présentation a été le fait de madame Patricia AKPO  et a trait à l’association villageoise d’épargne et de crédits (A.V.E.C), un autre groupement qui pourra bien aider les différents groupements à se promouvoir par l’entremise de la sûreté de leur organisation. Le parrain dans son intervention, a invité ses filleuls à prendre de l’initiative, car, a- t- il soutenu, la création d’entreprises n’est pas seulement le fait des personnes non scolarisées. Et que quiconque quelle que soit sa fonction est appelé à entreprendre. Seulement, pour ne pas que cette entreprise tombe en désuétude, dès le début, le suivi des instructions du président national du cercle des jeunes entrepreneurs de côte d’ivoire (CJE-CI) se révèle très indispensable. Avant d’introniser Lamine Kamagaté comme le représentant départemental de cette faîtière. En guise de motivation, quelques membres déjà formés à l’entrepreneuriat ont été présentés au grand public présent à la cérémonie.

Jean Luc Bety