Suspension des exportations de noix brute de cajou : L’AEC-CI demande une audience auprès des Autorités pour proposer ses solutions de sortie de crise

PHOTO PAPIER NOIX DE CAJOU 1
61 / 100

Depuis le 7 mai 2024, les exportations de noix de cajou sont suspendues de façon temporaire par le Gouvernement ivoirien à travers la note d’information N°1827 MEMINADERPV/CAB/CCA du ministère d’État, ministère de l’Agriculture, du Développement rural et des Productions vivrières.

Saisissant cette information, l’Association des Exportateurs de Cajou de Côte d’Ivoire (AEC-CI) s’est réunie en Assemblée Générale Extraordinaire le vendredi 10 Mai 2024 à son siège au Plateau -Abidjan.

Après examen de ladite note, Le Bureau Exécutif de l’AEC-CI prend acte de la suspension des achats et exportations de noix cajou. Il prend aussi des dispositions diligentes visant à faire respecter ladite mesure nonobstant les préjudices énormes qu’elle fait subir aux exportateurs de cette matière première.

Aussi, le Bureau Exécutif de l’AEC-CI sollicite-t-il, une audience auprès des autorités compétentes. Il s’agira pour l’organisation de leur faire connaître ses propositions pour réduire l’impact négatif de que la mesure sur les acteurs et préserver ainsi la chaîne des valeurs du cajou.

En 2023, l’Association des Exportateurs de Côte d’Ivoire (AEC-CI) a exporté 860 000 tonnes de noix brutes de cajou sur une production nationale de 1 200 000 tonnes.  L’AEC-CI, regroupe à ce jour plus de 130 exportateurs et intervient dans la chaîne de commercialisation de la noix de cajou depuis 10 ans.

Aimé Kouassi