Huawei lance un Cloud en Égypte

Le Cloud est une infrastructure de serveurs accessibles sur Internet, ainsi que les logiciels et bases de données qui fonctionnent sur ces serveurs
90 / 100
Jacqueline Shi

L’annonce a été faite il y a à peine 02 jours, lors du Huawei Cloud Summit 2024, au Caire. S’exprimant sur cette opération, Jacqueline Shi a fait savoir que l’entreprise Tech apportera ses capacités, notamment en matière d’Intelligence Artificielle, de grands modèles de langage en Arabe et de bases de données, afin d’accompagner la Vision 2030 Egyptienne. 

« À partir d’aujourd’hui, toute personne peut entreprendre le voyage de la numérisation sur notre nuage. Grâce à nos capacités uniques en matière de puces, notre cadre informatique d’IA et notre plateforme de formation, nous pensons pouvoir aider le pays à renforcer sa souveraineté en matière de données et à posséder de grands modèles de langage qui sont essentiels pour sauvegarder et transmettre l’histoire, la culture et les connaissances du pays (…)

Nous rassemblons nos expériences mondiales dans la transformation numérique (…) En combinant le savoir-faire industriel avec la technologie, nous pouvons réellement aider l’industrie à tirer pleinement parti du cloud. C’est une vision partagée par notre équipe. »  A déclaré la Présidente de Huawei Cloud Global Marketing & Sales Service durant le sommet. 

gitex africa huawei leverages new solutions for a more digital africa 800x465 1

Colin Hu a ajouté : « Bien que ce grand modèle de langage en arabe n’ait été que récemment introduit en Egypte, notre modèle Pangu a déjà été adopté dans des cas d’utilisation réels en Chine et dans d’autres régions. Par exemple, ce modèle d’IA peut aider les juges à analyser les enregistrements des tribunaux et les médecins à vérifier leurs ordonnances. » A expliqué le Président Enterprise & Cloud Business chez Huawei Northern Africa avant de partager l’évolution des cas d’utilisation des capacités d’Intelligence Artificielle de la firme et ses vastes modèles linguistiques.

images 11

Quant à Mark Chen, il a dévoilé l’architecture CHANGE. Selon le Président de Huawei Cloud’s Global Solution Sales Department, cette architecture se distingue par une « nouvelle infrastructure cloud native, une plateforme technologique cloud complète (IA), des solutions de pointe pour divers scénarios industriels, des services professionnels efficaces et complets et des services de conseil d’experts, capables de fournir de meilleurs services, plus efficaces et plus précieux, aux clients opérant dans les secteurs de la finance, des affaires gouvernementales, du e-commerce, des médias et dans divers autres secteurs d’activité (…)

Nous pensons qu’il s’agit aujourd’hui de la meilleure pratique en matière d’architecture pour la transformation numérique. Cette dernière est un projet systématique complexe adapté, au moment où les entreprises doivent répondre aux défis de la transformation et de la modernisation de l’industrie, avec une pensée systématique et des architectures innovantes. » A-t-il souligné.

bac7f6a3889e9229b7d01b7d3115fe15 XL
Le nuage de Huawei sert plus de 500 clients financiers, 800 projets e-gouvernementaux, 120 opérateurs et les 30 plus grands constructeurs automobiles mondiaux. Pendant le sommet, la société a fait d’autres annonces. Tout d’abord, celle d’un investissement de 180,9 milliards FCFA, sur cinq ans, pour asseoir sa première infrastructure de cloud public en Égypte, offrant plus de 200 services cloud, y compris des plateformes d’IA, des plateformes de données et des plateformes de développement. Dans ce cadre, elle soutiendra 200 partenaires logiciels locaux, autonomisera 1.300 partenaires de distribution et formera 10.000 développeurs locaux, ainsi que 100.000 professionnels du numérique dans la région, dans le cadre de ce plan quinquennal, pour favoriser la transformation intelligente. Elle compte construire, à terme et de la sorte, un écosystème local florissant de logiciels et d’applications. Ensuite, pour accélérer le développement de cet écosystème, elle a également annoncé des améliorations de son programme de soutien aux start-ups en Égypte, incluant une plateforme cloud avancée, des programmes de formation et des ressources commerciales. Le Huawei Cloud Startup Program assigne des équipes dédiées pour conseiller les start-ups sur l’adoption de l’outil et subventionne son utilisation. Une start-up peut bénéficier de crédits cloud d’une valeur maximale de 91 millions FCFA.

KOFFI-KOUAKOU Laussin

à lire aussi :