Les membres de la 1ere cohorte de #SAS Hackeuses reçoivent leurs certificats

#SAS Hackeuses Guinée 2024 a certfié 13 femmes
84 / 100

En 2023, les femmes ne représentaient que 28% de la main d’œuvre des domaines des Sciences, de la Technologie, de l’Ingénierie et des Mathématiques (STIM), en Afrique. C’est donc pour répondre à ce défi de l’inclusion de la gente féminine, dans cette sphère où elle sont sous représentées sur le Continent, que Simplon…

Ecole formatrice aux métiers du numérique et présente dans 16 pays Africains, a lancé, en décembre 2023, en Guinée, le programme #SAS Hackeuses. S’adressant aux  femmes de plus de 18 ans sans emploi qualifié ou en reconversion professionnelle, cette formation certifiante, de 06 semaines, les emmène non seulement à la découverte du secteur du numérique, mais les outillent, également, à la construction de leurs parcours professionnels, en particulier sur le marché concurrentiel de la Tech. 

Il faut dire que l’engouement pour cette première édition de #SAS Hackeuses est palpable. En effet, dès l’ouverture des candidatures, près de 560 dossiers de femmes ont été reçues par les promoteurs de ce projet éducationnel. Au final, seules 13 femmes ont été retenues, à la suite d’un processus de sélection rigoureux, pour participer à cette premières édition. Ces 13 femmes, admises au programme, ont bénéficié de bourses offertes par YMO, partenaire principal de cette première édition, de la fondation KPC et de SUNU Assurance.

Après 06 semaines, débuté le 12 avril 2024, de formation intensive sur les fondamentaux du numérique, de la programmation, du graphisme ou encore du community management, ces 13 femmes ont pitché, le  04 juin 2024, leur projet professionnel, devant un jury d’experts composé de :

  • Céline Sow, Directrice Administrative et Financière de YMO
  • Fatoumata Kaba, Chargée de la Communication & du Marketing chez SUNU Assurance Guinée
  • Ismael Diane, Assistant Communication & Marketing chez SUNU Assurance Guinée
  • Maïmouna Diakhaby, Directrice du Centre Wali dédié à la formation informatique pour les enfants 

Pour Céline Sow, les femmes ont un rôle essentiel à jouer dans le développement du secteur technologique en Guinée. « Investir dans leur formation, c’est investir dans l’avenir de notre pays. #SAS Hackeuses est un pas important vers la création d’une société plus juste et plus inclusive en Guinée (…) Nous sommes fiers de soutenir cette initiative qui dote les femmes des outils et des compétences nécessaires pour réussir dans le domaine du numérique. » Ajoute-t-elle.

Ravie du succès de cette première édition, Aïssatou Baldé, la Directrice de Simplon Guinée, a déclaré : « #SAS Hackeuses ouvre la voie à une meilleure représentation des femmes dans les métiers du numérique en Guinée, leur permettant de s’épanouir et de contribuer à l’essor économique du pays. Nous sommes reconnaissants du soutien de YMO, de la fondation KPC et de SUNU Assurance, qui a permis à ces femmes de suivre cette formation et de se donner les clés de la réussite dans le numérique. »

La major de cette première promotion #SAS Hackeuses, Ramatoulaye Diallo, a exprimé sa gratitude et celle des membres de sa cohorte, aux formateurs, aux initiateurs du programme et à leurs partenaires. « Grâce à ce programme, j’ai acquis des compétences essentielles pour le monde du travail et c’est un honneur pour moi d’être major de cette promotion. » Confie-t-elle. Au terme de cette première formation #SAS Hackeuses, la majorité des diplômées a exprimé son intention de rejoindre l’un des parcours proposés par Simplon en Guinée, tandis que l’autre majorité a déclaré vouloir rechercher un emploi et/ou se lancer dans l’entrepreneuriat.

KOFFI-KOUAKOU Laussin

à lire aussi :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.