Amélioration du cadre de vie : Une enquête foncière pour renforcer le cadastrage  la ville de Daloa  

photo Cadastrage Daloa
55 / 100

Lancée aux termes d’une cérémonie officielle de présentation du projet à la préfecture de la ville, elle devrait aboutir, dans deux mois (jusqu’à fin août), au recensement des contribuables et à une évaluation immobilière.

Il s’agit pour le cabinet de géomètres experts chargé de la mener, de répertorier tous les lotissements réalisés dans la ville, d’identifier les détenteurs de lots, et d’opérer un basculement dans la base de données sécurisée du cadastre, après avoir réglé toutes les irrégularités constatées.

A travers cette opération, qui s’accompagnera de pose de bornes géodésiques, la DGI vise une maîtrise du tissu parcellaire de la ville pour une sécurité foncière accrue, une meilleure gouvernance du cadastre et une amélioration du cadre de vie.

La ville de Daloa connait des superpositions de plans de lotissement du fait d’une mauvaise maitrise de la procédure qui causent de nombreux conflits et ralentissent l’établissement des titres fonciers.

Selon le représentant du cabinet de géomètres experts, Traoré Salim, seulement 25 % des lotissements opérés dans la ville sont approuvés.

Il faut noter que l’opération en cours intervient dans le cadre du Projet d’amélioration de la gouvernance pour la délivrance des services de base aux citoyens (PAGDS), financé par la Banque mondiale.

Aicha Koné Mambassou