Coopération Bilatérale : le Japon veut accroitre ses investissements en Côte d’Ivoire   

Kaba 1
58 / 100

Pour le compte du Gouvernement ivoirien, le Directeur de cabinet du ministère de l’Economie, du Plan et du Développement s’est dit satisfait de l’accompagnement du Japon depuis des décennies. « La Côte d’Ivoire s’honore de l’appui inestimable du Japon à son processus de développement depuis l’établissement des relations diplomatiques entre nos pays, le 31 décembre 1966 et ce, dans d’importants secteurs. Il s’agit entre autres du Transport ; des Infrastructures ; de l’Energie ; de l’Assainissement ; de l’Agriculture ; des Ressources halieutiques (la Pêche et l’Aquaculture) ; de la Sécurité ; de la Justice ; de la Cohésion sociale ; de la Gouvernance locale et de la Santé », a indiqué Yeo Nahoua. Le représentant de la ministre a saisi l’occasion pour rappeler les résultats remarquables obtenus par le pays grâce aux appuis multiformes des partenaires et aux efforts du gouvernement. « Les efforts du Gouvernement, soutenus par les différents concours des Partenaires Techniques et Financiers, à l’instar du Japon, ont conduit à des résultats remarquables qui ont permis de repositionner la Côte d’Ivoire parmi les pays ayant les plus forts taux de croissances du PIB en Afrique et dans le monde. Cela a été possible grâce à des performances macroéconomiques globalement satisfaisantes avec des taux de croissance de 7,1% en 2021 ; 6,2% en 2022 ; 6,5% en 2023 et projetés à 7,2% en 2024 et 7,0% en 2025 », a soutenu le collaborateur de Nialé Kaba.

Kaba 2
Coopération Bilatérale : le Japon veut accroitre ses investissements en Côte d’Ivoire    3

Selon lui ces chiffres témoignent à la fois de la bonne santé économique du pays, mais aussi de la solidité des relations avec les partenaires notamment celle avec le Japon.

Le chargé d’affaires de l’Ambassade du Japon en Côte d’Ivoire a indiqué l’engagement de son gouvernement à « booster la coopération bilatérale à travers la Réunion Ministérielle de la TICAD le mois prochain à Tokyo et le Sommet de la TICAD 9 en août 2025 à Yokohama », a déclaré Sugiyama Hiroki. Il révèlera par la suite, l’annonce faite par les deux pays, de l’organisation conjointe, en Côte d’Ivoire, du Forum économique public-privé Japon-Afrique avant la fin de l’année, non sans mentionner leur contribution au prochain Plan national de développement de la Côte d’Ivoire (PND 2026-2030), étant donné que l’actuel PND arrive à échéance en fin 2025.

Cet engagement a été corroboré par Wakabayashi Motoharu, Représentant résident de la Jica qui a rappelé l’ambition de son institution. « Notre vision actuelle est de mettre en œuvre des activités économiques durables en vue de soutenir la croissance socioéconomique en Côte d’Ivoire », a-t-il soutenu. Il a rappelé les relations qui lient depuis plusieurs décennies le Japon et la Côte d’Ivoire.

Rappelons que la JICA est une agence gouvernementale indépendante qui coordonne l’aide publique au développement du Japon. Elle se donne pour missions d’aider au développement économique et social des pays en développement et de promouvoir la coopération internationale.

Rodrigue Cofye

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.